Aller au contenu

Économies d’énergie sur l’installation de l’air comprimé grâce à une caméra à ultrasons au sein de l’entreprise Gilles Tooling

Énergie
Énergie
septembre 2023

Profil de l’entreprise

L’entreprise Gilles Tooling a été fondée en 2005 et produit différentes pièces détachées d’haute qualité pour l’industrie de la moto. Parmi ces pièces, il y a entre autres des tendeurs de chaîne, des repose-pieds, des leviers de frein et d’embrayage ou de protection.
Outre les clients finaux et les concessionnaires, l’entreprise compte parmi ses clients de grands noms tels que BMW, Yamaha, KTM, Suzuki ou Polaris.

Le siège de l’entreprise se situe dans la zone industrielle de Potaschberg dans la commune de Grevenmacher et emploie aujourd’hui environ 70 personnes. Les activités principales sont la production et larecherche et développement. C’est la partie de la production qui génère une grande partie des coûts d’électricité et de chaleur.

Idée

Éliminer les fuites d’air comprimé à l’aide d’une caméra à ultrasons

En raison de la fluctuation constante des prix de l’énergie, cette entreprise de production souhaite contrôler au mieux ses coûts et économiser de l’énergie.

Pour ce faire, l’entreprise a analysé son approvisionnement en air comprimé et a constaté qu’il existait un potentiel d’économies d’énergie. L’air comprimé est nécessaire sur chaque machine et à chaque poste de travail de la production : principalement sur les fraiseuses entièrement automatisées, mais aussi lors du nettoyage, du soufflage ou du montage. Même si cela signifie qu’un petit gain sur le système, multiplié par le nombre de machines peut se traduire par une économie significative.

L’analyse a révélé que l’expansion continue de la production a rendu le réseau d’air comprimé très complexe, ce qui entraîne régulièrement des pertes dues à des fuites.

En raison de la production 24 heures sur 24 et du niveau de bruit important dans le hall de production, la détection acoustique des fuites sous forme de sifflements n’est pas possible au niveau de l’installation. Il est donc devenu évident pour l’entreprise qu’il fallait trouver un autre moyen d’identifier les fuites en question.

Suite à la recherche des employées responsables, une solution avec une caméra à ultrasons a pu être identifiée.

Conception

Échange avec House of Sustainability

L’entreprise a trouvé les premières informations sur les aides financières sur guichet.lu. Pour l’achat de l’appareil à quatre chiffres, il a été possible de recourir au soutien financier du programme « SME Package – Sustainability ».

En collaboration avec la House of Sustainability, le dossier a été constitué de manière très objective et simple. Il s’agissait notamment de recueillir les offres et de remplir la demande. Suite au message de validation de la House of Sustainability, les devis ont pu être signés.

Mise en œuvre

Utilisation de la caméra à ultrasons

L’appareil est simple d’utilisation et permet de contrôler le réseau d’air comprimé lorsque les machines fonctionnent. La caméra affiche une image ultrasonique de l’installation, sur laquelle on peut voir l’emplacement et l’ampleur d’une fuite. Sur base de ces données, il est alors possible d’estimer la vitesse de réaction nécessaire.

La caméra à ultrasons est utilisée aussi bien en cas de suspicion de fuites que lors de l’entretien régulier de l’alimentation en air comprimé.

Résultat

Économies sur la facture d’électricité

Selon un calcul interne de l’entreprise, le coût d’un mètre cube (1 m³) d’air comprimé s’élève à environ 3,38 centimes. Avec une pression de réseau de 8 bars, il est possible d’estimer que 4,5 m³/h (15,21 centimes) s’échappent d’une fuite de 1 mm de diamètre.

D’après l’expérience de l’entreprise et sur base des fuites déjà détectées et réparées, la perte était estimée à 100 m³/h. Cela se traduit par un coût de 3,38 €/h et, sur l’ensemble de l’année, par un total d’environ 30.000 €.

Contact

Gilles Tooling S.à.r.l.

Christian Barz
c.barz@gillestooling.com
+352 2678931